Vous êtes ici : Blog Tatoupourtoi.com » Tatouage » Tattoo



Tattoo

Le tattoo, même s’il est à la mode aujourd’hui plus que jamais, ne date pas d’hier. En effet, il s’agit d’un pratique ancestral, qui remonte à des millénaires. Le plus vieil individu découvert dans un bloc de glace dans les Alpes, arborait des motifs sur les membres, et semblait dater de plus de 3000 ans avant JC. Puis ce sont des corps égyptiens anciens qui ont par la suite, arboré des tattoos, 1500 ans avant JC.

Le type de motif que l’on a alors trouvé était composé pour la plupart de lignes géométriques, sur l’abdomen, parfois même au niveau du visage.

D’autres individus, de type européen cette fois, ont également porté des traces de tattoo, et ceux-ci ont manifestement vécu 2000 ans avant JC. Certains portaient des tattoos représentant des animaux, dont il a été difficile de repérer l’espèce.
Plus tard, les tattoos ont été portés par des bretons, si l’on en croit des écrits provenant de l’empire romain.

Au même moment, au Japon, on porte également des dessins géométriques sur le visage et sur le corps, mais sans que l’on puisse prouver qu’il s’agissait bien de tatouages malgré tout.

Plusieurs siècles plus tard, au VIII ème, le pape émit une interdiction concernant les tattoos, qui étaient considérés comme une manifestation de pratiques païennes. Ils sont également pointés du doigt par le Judaïsme, interdisant également ce type de pratique. Ainsi, en occident, le tatouage disparait pour une longue période.

Ce n’est qu’au moment de découvrir les îles du Pacifique que le tattoo refait surface, auprès des populations locales, qui arborent des motifs nombreux sur le corps. Le tatouage se veut alors tribal, et c’est ainsi qu’émerge le tatouage maori.
Au XIX ème siècle, le tattoo s’est démocratisé auprès des marins, qui étaient nombreux à le porter. Cela pouvait également représenter un avantage pour les forces de police, qui pouvaient alors se servir de ce signe distinctif pour retrouver un criminel, en décrivant les tattoos portés par celui-ci.

Cependant, auprès de la population en général, ce n’est pas encore l’heure de gloire du tatouage.

Il faudra alors attendre notre ère et le XX ème siècle, en particulier à sa seconde moitié, pour que le tattoo devienne une pratique plus courante. Mais il restait malgré tout relativement marginal à ses débuts, mal vu, et pas vraiment apprécié, en particulier chez les femmes, très rares à porter des tattoos à l’époque. Plus récemment, on a commencé à se servir de cette pratique pour s’exprimer par le biais de son corps, et c’est ainsi que le tattoo devint plus courant.

De nos jours, il s’agit même d’un véritable phénomène de mode, touchant toutes les classes sociales. On prend plaisir à porter et à montrer ses tattoos, qui que l’on soit. De plus en plus de personnes sautent le pas, et le tattoo représente aujourd’hui une grande partie de la population en occident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *